DOSSIER

"Gbagbo n’est pas venu en Côte d’Ivoire pour écrire ses mémoires, il est venu occuper sa place" (Fernand Dedeh)

Publié le 29 Juin 2021
273 vues

Fernand Dedeh est revenu sur la déclaration de Laurent Gbagbo devant ses à Mama. Selon le journaliste, l’ancien président n’est pas venu en Côte d’Ivoire pour écrire ses mémoires.

Fernand Dedeh est revenu sur la déclaration de Laurent Gbagbo devant ses à Mama. Selon le journaliste, l’ancien président n’est pas venu en Côte d’Ivoire pour écrire ses mémoires. Mais, il est venu occuper sa place.

En l’absence de ton Camarade, qui séjourne en France. En visite dans son village, à ses parents, à Mama, il est revenu sur sa détention à la Haye, disons même, les dessous du procès, son acquittement. « Au début j'avais un peu peur parce que je pensais que mes gens ont fait des choses qu'ils m'ont cachées. Pour moi c'était des amusements ce qui se passaient à la Haye car il n’y avait rien de sérieux. Il fallait simplement écarter un adversaire gênant. ». L’homme s’est présenté comme la victime d’un système. Il ne renonce pas au combat politique.

LG76 apparait certes fatigué. Le temps fait son effet. Il n’était pas non plus à la Haye, dans « un hôpital pour bien portants ». Mais l’homme a toujours pour lui, sa posture, son engagement, sa détermination à laver son honneur, rassurer ses parents, se battre sur le terrain politique. Il sait qu’il est attendu. Aussi bien par ses partisans que par ses détracteurs.

L’historien raconte ses années-prison, dans le menu détail « On m'a emmené là-bas mais quand tu sais que tu n'as rien fait, tu es tranquille. Jai fait 7 ans à la Haye et un an à Korhogo. Je n'ai pas vu les jours passés parce que les africains m'ont adopté et je les recevais chaque jour. Charles Taylor, Jean-Pierre Bemba et moi, nous nous cotisions pour nourrir les africains qui étaient en prison avec nous. »

« Je ne suis pas un criminel »

L’ancien président de la République a balayé une fois de plus, les accusations portées contre lui par le Bureau du Procureur de la CPI. « Les blancs même ont su que je ne suis pas un criminel. Vous pouvez m'accuser de beaucoup de choses mais je ne suis pas un criminel. ». Il peut d’autant plus le dire haut et fort que la Justice l’a acquitté. « Le juge Cuno Tarfuser a jugé que le dossier de l'accusation a été très très faible et 2 sur 3 des juges ont décidé de nous acquitter et de nous libérer mais Bensouda a décidé de faire appel. ».

Toujours aussi moqueur et taquin, il est revenu sur le passage de certains témoins: « il y a certains, on leur demande, quel est votre village? Ils cherchent le nom de leurs villages. Moi Gbagbo, tu me demandes quel est mon village et j’hésite pour dire le nom »?

De Simone à Nady

LG76 a abordé la question liée à sa vie privée, objet de tous les débats et de violents échanges sur les réseaux sociaux. À ses parents, il a demandé « de remercier sa petite femme. « Merci à Nady Bamba qui a été un grand soutien pour moi pendant le temps que j'ai passé à la Haye », racontant dans le menu détail, sa disponibilité, sa présence constante à ses côtés pendant sa détention, son altruisme même. Les choix sont faits pour être assumés. LG76 assume ses choix. Il est majeur, vacciné. Il sait ce qui est bien pour lui, l’équilibre de sa vie.

L’histoire retiendra que Simone était sous les bombes en avril 2011. Elle était en prison après la crise post-électorale. D’abord à Odienné, au Nord du pays, puis à l’Ecole de la gendarmerie, à Cocody. Elle a fait face à la Justice en Côte d’Ivoire. Elle a été amnistiée en août 2018.

Aussitôt, la CPI l’a réclamée. Elle n’a pas cessé de la réclamer. Ton Camarade ayant refusé de transférer désormais un citoyen ivoirien à la Haye, il a fait le dos rond. Le mandat d’arrêt de la CPI contre Simone n’a toujours pas été rapporté. Il est toujours en vigueur. Dans ces conditions, elle ne pouvait pas se rendre à la Haye, sous peine de se jeter dans la gueule du loup. CQFD. Pour la vérité!

Une chose est sûre, LG76 n’est pas venu en Côte d’Ivoire pour écrire ses mémoires: il est un enfant de la politique. Il est venu occuper sa place. « Je suis là chers parents et je me porte bien. J'invite tous les cadres du Goh à l'union. ».


Fernand Dedeh


Publicité


Dernières minutes
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Football, mercato: L’ivoirien Hassane Kamara va signer à Nice
COVID-19/ côte d'ivoire : Enfin, une bonne nouvelle
Plusieurs chefs du commando de l'attaque de Kafolo interpellés
Convention du PDCI : Billon brise le rêve des anti-Bédié
Des barons du RHDP regrettent que Ouattara ait ‘’perdu la bénédiction de Bédié’’, selon un pro-Soro
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com