DOSSIER

Un élève de 14 ans tué par balles à Sakassou par un autre élève, les cours suspendus jusqu’à mercredi, le meurtrier présumé arrêté

Publié le 19 Avril 2021
227 vues

Suite aux vives tensions du jeudi 15 avril 2021 dans la ville de Sakassou occasionnées par la mort par balle de l’élève Kouassi Kouadio Junior, âgé de 14 ans

Suite aux vives tensions du jeudi 15 avril 2021 dans la ville de Sakassou occasionnées par la mort par balle de l’élève Kouassi Kouadio Junior, âgé de 14 ans, en classe de sixième au lycée moderne, la chefferie traditionnelle du royaume Baoulé s’est engagée à résoudre cette affaire et à ramener le calme dans la ville.

Cette situation qui a failli déboucher sur une crise intercommunautaire, a trouvé un dénouement heureux, et ce, grâce à l’implication des élus, cadres de la région mais surtout grâce à celle de Nanan Akoua Boni 2. Initialement prévue pour le vendredi 16 Avril, la rencontre avec les différentes communautés pour le règlement de cette affaire s’est finalement tenue au domicile de la reine, le samedi 17 Avril, en présence du préfet de Sakassou, du maire Kouadio Eugène, du représentant de la députée Marie Ange N’dia et du directeur de Cabinet du Premier ministre, Ahoutou Koffi Emmanuel ainsi que l’ensemble de la notabilité de la cour royale.

Le problème a été résolu dans la pure tradition Baoulé. A l’issue de la rencontre où toutes les parties sont intervenues, les responsabilités des uns et des autres ont été situées. Ainsi, il a été décidé, en accord avec le préfet, la suspension des cours pour maîtriser l’atmosphère sociale et permettre la reprise le mercredi 21 avril 2021, le temps de pouvoir faire les obsèques de Kouassi Kouadio Junior, le mardi 20 avril.

« Comme cela se fait dans la tradition chez nous, il y a des jours où nous pouvons faire l’enterrement et il y a des jours où nous ne pouvons pas. Et dans le cas actuel, il se trouve que lundi ce n’est pas possible, c’est mardi que nous le ferons » a précisé le directeur de cabinet Koffi Ahoutou Emmanuel avant de solliciter l’appui des autorités administratives et de l’éducation. « Que les autorités de l’administration puissent nous accompagner dans ce processus pour régler définitivement cette affaire ».

Outre cette mesure, Ahoutou Koffi a expliqué que « Tout ce qui se fait de façon traditionnelle a été demandé par la communauté Baoulé et la communauté malinké a accepté pour pouvoir conjurer le mauvais sort. Avec cet apport nous sommes en voie de règlement définitif de ce problème ». Toutefois, il a indiqué que Fofana Alassane, l’élève meurtrier et le propriétaire de l’arme sont entre les mains de la justice en détention préventive à Bouaké pour permettre à la justice de suivre son cours.

Pour sa part, le premier magistrat de la commune, Kouadio Eugène, s’est réjoui d’une fin heureuse de la rencontre après toutes les démarches entreprises. Il a surtout lancé un message à l’endroit de toutes les communautés vivant sur le sol de Sakassou : « Il faut faire attention aux propos que nous tenons à nos enfants. Il faut aussi demander aux enfants de privilégier leurs études que de s’attaquer à leurs amis » a-t-il exhorté.

Monsieur Konan Yao, au nom de la députée Marie Ange N’dia, a prodigué des conseils aux jeunes. « Il faut que nos jeunes gens, nos élèves sachent que la violence ne mène nulle part. La violence, c’est des pertes en vie en humaine, c’est des blessés et nous à Sakassou, nous avons connu trop de problèmes de ce genre pour que nous puissions continuer dans cette voie », a-t-il laissé entendre.


Nouveau Réveil  


Publicité


Dernières minutes
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Football, mercato: L’ivoirien Hassane Kamara va signer à Nice
COVID-19/ côte d'ivoire : Enfin, une bonne nouvelle
Plusieurs chefs du commando de l'attaque de Kafolo interpellés
Convention du PDCI : Billon brise le rêve des anti-Bédié
Des barons du RHDP regrettent que Ouattara ait ‘’perdu la bénédiction de Bédié’’, selon un pro-Soro
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com