SPORT

Africa Sports d’Abidjan : Depuis la « prison », Koné Cheick Oumar parle

Publié le 20 Février 2019
1765 vues

L’homme d’affaire Koné Cheick Oumar a été déféré ce mercredi matin devant le Parquet du Tribunal de Première Instance d’Abidjan pour répondre du délit de filouterie.

« L’homme d’affaire Koné Cheick Oumar a été déféré ce mercredi matin devant le Parquet du Tribunal de Première Instance d’Abidjan pour répondre du délit de filouterie. Ce remuant businessman, bien connu dans le milieu sportif africain se serait séjourné durant deux mois dans le somptueux palace du Radison hotel sis à proximité de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan Port-Bouët.

Appréhendé par la section criminelle de la Direction de la Police Économique et Financière d’Abidjan Plateau, suite à une plainte de la direction de l’établissement, Koné Cheick Oumar a été Déféré ce matin devant le Parquet du Procureur de la République, pour répondre des faits de filouterie mis à sa charge.

L’ardoise réclamée à l’ancien patron de l’Africa Sports d’Abidjan s’élève à la somme de huit millions [8000.000 FCFA]. Aux dernières nouvelles, l’homme d’affaires <<a été ramené>> à la Direction de la Police économique et Financière, histoire de bétonner la procédure. », telle est la quintessence de la nouvelle qui circule sur les réseaux sociaux.

Info ou intox ? Suivez l’entretien que nous avons eu ce mercredi 20 février 2019, à 15h13, avec Koné Cheick Oumar sur ce sujet.

Allô président !

Adolphe Angoua, le tout puissant.

N’êtes-vous pas en prison ?

Vraiment, je viens d’apprendre ça aussi.

Une information circulant sur les réseaux sociaux a annoncé votre arrestation ce mercredi 20 février 2019…

Je viens d’apprendre cela aussi. Quelqu’un m’a envoyé ça par WhatsApp avec photo vert et rouge. Comme je ne parle pas dans affaire d’Africa, comme il y a palabre, ils ne m’entendent pas parler, ils cherchent ma bouche, mais je ne vais même pas répondre.

Où vous vous trouvez actuellement ?

Actuellement où je te parle, je suis dans mon bureau au Plateau. De là, je m’en vais à la maison pour voir mes travaux avant de rentrer à mon hôtel.

Pourquoi ne restez-vous pas à la maison et vous dormez à l’hôtel ?

Mais parce que mes travaux ne sont pas finis, je m’en vais voir le reste de mes travaux.

Mais vous devez 8 millions à l’hôtel en question, vous serez arrêté…

8 millions, c’est petit. J’ai payé plus que ça. Cela fait combien de mois que je suis là-bas ? Je paye combien de fois par jour pour que je paye 8 millions ? Cette somme n’est rien. 8 millions, je dépasse ça. C’est n’importe quoi. Pardon, j’ai fait 9 mois à l’hôtel à Paris. J’ai fait 3 mois ici la dernière fois.

Je suis reparti et je suis revenu. Depuis près d’un mois et demi je suis là-bas (à l’hôtel : ndlr). Si c’est 8 millions que je dois, c’est que je n’ai encore rien fait là-bas alors. Là-bas, la chambre coûte 400 000 par jour. En France, je paye le triple par jour. Donc si c’est 8 millions ici, c’est que je n’ai encore rien fait. Je suis là depuis le 29 décembre.


Publicité


Dernières minutes
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
La star du Football brésilien Ronaldinho est arrivée à Abidjan
La CAF retire l`organisation de la CAN 2019 au Cameroun. (Officiel)
Le RHDP récuse les accusations du PDCI-RDA quant aux supposées fraudes durant les élections locales (Adjoumani Kobénan)
Côte d’Ivoire: pluie d’hommages après la mort d’Aboudramane Sangaré
Côte d’Ivoire : le personnel de santé invité à sursoir à sa grève annoncée
Dans le Missouri, le combat d'une sénatrice démocrate face aux sirènes trumpistes
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com