SPORT

Emmanuel Eboué brise le silence : « La justice anglaise a donné mes biens à mon ex-femme »

Publié le 07 Février 2019
995 vues

L’ancien international ivoirien Emmanuel Eboué est désormais sur la lagune Ebrié. Il détecte les talents pour Galatasaray le club Turc. Dans une entrevue diffusée dans l’émission de sport DDF du dimanche 3 février 2019 de la RTI, il revient sur ses déboires.

Vous aviez révélé être ruiné et abandonné par votre épouse et vos amis, comment est-ce que vous êtes arrivé à cette situation ?

J’ai eu des problèmes avec mon Ex-femme. Nous sommes partis au divorce. Il faut dire que la loi anglaise est faite pour la femme. Et, les choses n’ont pas été en ma faveur. Ils lui ont donné tous les biens qui sont en Angleterre. C’est-à-dire les deux maisons et toutes les voitures qui sont en Angleterre. Au début, j’ai eu mal mais après j’ai compris que c’est la mère de mes enfants. Tous les biens qu’elle a saisis au fil du temps reviendront aux enfants. Je sais qu’elle a été manipulée par certaines femmes de mes amis joueurs.

Vous les connaissez ?

Oui je les connais très bien, mais je n’ai pas envie de dire leurs noms ici. Que ce soit en Afrique qu’en Europe. En Angleterre, des femmes de footballeurs divorcées ont mis une association en place ‘’Les femmes divorcées’’. Ce sont elles qui ont manipulé ma femme. Comme j’étais en Turquie et pas auprès d’elle, elles ont tout fait pour détruire mon couple.

Qui vous a soutenu jusqu’ici ?

Franchement, je n’ai pas reçu de soutien de mes amis. Que ce soit en équipe nationale ou en Europe. Même la Fédération ivoirienne de football (FIF) ne m’est pas venue en aide. Tous ce qui se raconte n’est pas vrai du tout. A part N’dri Romaric et souvent Bakary Koné (Baky) qui m’appelaient pour me soutenir. Je n’ai vu personne.

Quel soutien vous espériez de vos amis ?


Mine de rien j’ai servi mon pays. J’aurai voulu avoir la reconnaissance de mon pays ou même de la FIF. Jusqu’à présent j’ai encore mal et c’est normal.

Vous avez refait votre vie ?

Oui, j’ai une seule femme aujourd’hui, à part elle, je n’épouse plus une autre femme. Si les choses ne vont pas bien, je dirai adieu au mariage. Moi je m’attache beaucoup. Ma mère je l’ai connu il n’y a pas longtemps. Mon père je l’ai connu quand j’avais huit ans. C’est ma grand-mère qui m’a élevé. Donc je n’ai pas connu l’amour maternel. C’est pour cette raison que lorsque je suis avec une femme, j’y suis à fond.


Francis Kakou, président de la section football AFAD nous a confié que vos problèmes ont commencé lorsque vous avez refusé de payer près de 524 millions de FCFA à votre ex-agent, est-ce exact ?

Si aujourd’hui Francis Kakou me voit, il ne peut pas me regarder dans les yeux. Tout ce qu’il a raconté c’est du mensonge. Francis Kakou n’a jamais été mon manager, il n’a jamais été mon agent de joueur. Il raconte ici que c’est lui qui m’a envoyé en Turquie, ce qui est archi- faux. Ils sont en Côte d’Ivoire pour raconter des bêtises aux parents des joueurs. Au contraire, c’est lui Francis Kakou qui m’a mis dans ces problèmes que je vis aujourd’hui. Sa licence qu’il détient ne peut pas envoyer un joueur en Europe, sauf s’il est partenaire avec un agent européen. Le problème que j’ai eu avec mes agents, c’est à cause de lui.

Selon des informations qui circulaient, vous avez quitté l’équipe nationale suite à des histoires que vous avez eues avec l’actuel président de la FIF, qu’en est-il réellement ?

Quand tu es un président, il ne faut pas aimer un et laisser l’autre. Une équipe c’est une famille. D’abord, ils ont enlevé, Kader Kéita, Romaric, Boka Arthur, Chico, Drogba ensuite il a été rappelé. Des joueurs qui étaient le poumon de l’équipe nationale. Ils savaient très bien qu’ils ne pouvaient pas nous manipuler.


Publicité


Dernières minutes
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
La star du Football brésilien Ronaldinho est arrivée à Abidjan
La CAF retire l`organisation de la CAN 2019 au Cameroun. (Officiel)
Le RHDP récuse les accusations du PDCI-RDA quant aux supposées fraudes durant les élections locales (Adjoumani Kobénan)
Côte d’Ivoire: pluie d’hommages après la mort d’Aboudramane Sangaré
Côte d’Ivoire : le personnel de santé invité à sursoir à sa grève annoncée
Dans le Missouri, le combat d'une sénatrice démocrate face aux sirènes trumpistes
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com