POLITIQUE

Côte d'Ivoire: les planteurs mettent en mission Gnamien Konan

19 Mars 2018 - rue80.com
455 vues

À l'invitation des populations rurales de Vavoua , le Président Gnamien Konan s'est rendu ce samedi 17 mars dans le Centre-ouest ivoirien. Instants de communion fraternelle, mais surtout d'échanges francs entre les producteurs du binôme Café-Cacao et le champion de la lutte contre la corruption en Côte d'Ivoire.

À l'invitation des populations rurales de Vavoua , le Président Gnamien Konan s'est rendu ce samedi 17 mars  dans le Centre-ouest  ivoirien. Instants de communion fraternelle, mais surtout d'échanges francs entre les producteurs du binôme Café-Cacao et le champion de la lutte contre la corruption en Côte d'Ivoire.



Une cérémonie marquée par une symbolique. Les planteurs en signe du soutien à leur hôte, ont remis le drapeau national à Gnamien Konan, "afin qu'il nous revienne avec la Présidence de la République", a soutenu le porte-parole. 

Face au monde agricole, Gnamien Konan loin des tintamarres du parti unifié, a communiqué l'espoir qu'il garde en la Côte d'Ivoire de demain, L@ Nouvelle Côte d'Ivoire s'entend. Cette Côte d'Ivoire qui utilisera les fonds publics, les impôts collectés, pour résoudre prioritairement les besoins primaires des Ivoiriens (école, santé, eau potable, routes, emplois...). Les agriculteurs devant revenir au centre des préoccupations de l'Etat, afin de faire baisser de façon drastique la pauvreté qui gangrène le milieu.


 Inévitablement,  cela passe par des mesures fortes, notamment la plus value (transformation) qu'il reste à ajouter aux cultures de rente. La conséquence immédiate d'une telle volonté, est de réduire le grand fossé entre planteurs sans cesse appauvris, au profit de décideurs.
Dans ce village à une trentaine de kilomètres de piste de Vavoua, il fallait s'y rendre pour s'imprégner du quotidien des populations.

Difficile d'accès, à l'instar de toutes les zones de production de la principale matière première du pays, ce village n'en fera pas l'exception. Pas d'eau potable, pas de centre de santé, pas de maternité, pas d'électricité, une école primaire de fortune, des barrages de soldats dits "frci" à n'en point finir... Le chapelet de misère est long dans cette contrée. L'arnaque doit cesser et c'est maintenant!


Asia ZEZE
Envoyé Spécial 


Publicité


Dernières minutes
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com