INTERNATIONAL

Cameroun anglophone : Au moins 30 morts dans un conflit intercommunautaire entre ethnie rivale dans l'ouest du pays

Publié le 28 Juin 2022
213 vues

C'est l'histoire d'un litige foncier qui a dégénéré en horreur massacre ce weekend.

Au Cameroun, des violences communautaires de samedi 25 à dimanche 26 juin 2022, ont fait au moins 30 morts, dont des enfants, et des femmes.

Les victimes ont été décapitées et/ou brûlées vives dans les incendies de leurs domiciles selon les responsables de l'église presbytérienne du Cameroun.

Des hommes armés appelés en renfort ont pris d'assaut le village Bakinjaw, dans l'arrondissement d'Akwaya département de la Manyu région du Sud-Ouest déjà ravagée par la crise anglophone pour y semer la mort.


Selon l'église presbytérienne du Cameroun, ces violences sont d'origine communautaire.

Il s'agit de la conséquence d'un litige foncier entre deux communautés. La communauté Massaga Ekol et la communauté Oliti.

C'est l'histoire d'un litige foncier qui a dégénéré en horreur massacre ce weekend.

Selon le communiqué de Fonki Samuel Forba modérateur de l'église presbytérienne dans la région, tout a commencé par une attaque des Oliti. Le peuple Oliti a attaqué et tué des gens de Massaga Ekol en riposte l'autre communauté a procédé à la destruction de plusieurs maisons. Et pour ne pas s'avouer vaincu, l'autre peuple a demandé les renforts des hommes armés qui sévissent dans la région.


Ces derniers ont alors incendié des maisons avec des hommes et enfants à l'intérieur.

Des actes "inhumains" que l'église presbytérienne dénonce. Elle appelle par ailleurs, les autorités et la communauté d'Akwaya à se réunir en urgence pour calmer les tensions.

La classe politique réagit

Ces atrocités ne laissent pas la classe politique insensible.

D'abord l'honorable Cabral Libii président national du Pcrn, dénonce l'horreur.Akwaya quelle horreur. Mes sincères condoléances aux familles catastrophées. Dire qu'on lutte pour l'émancipation du peuple ça se comprend.

Brûler vif et décapiter le peuple pour l'émancipation de qui on dit lutter ça n' a aucun sens et ça ne peut mener à rien. En ma qualité de descendant de maquisards je sais que c'est en partie à cause de cette erreur monumentale que les maquisards ont perdu en légitimité et se sont faits massacrer. Personne n'a la solution magique pour une crise sanglante" écrit Cabral Libii.


"Les atrocités commises cette nuit sont effroyables...le Cameroun brûle sous nos pieds", soutient l'opposante Alice Sadio.

En attendant les chiffres définitifs, et une descente des autorités pour une évaluation complète le bilan provisoire fait état de 33 personnes tuées.


Publicité


Dernières minutes
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Football, mercato: L’ivoirien Hassane Kamara va signer à Nice
COVID-19/ côte d'ivoire : Enfin, une bonne nouvelle
Plusieurs chefs du commando de l'attaque de Kafolo interpellés
Convention du PDCI : Billon brise le rêve des anti-Bédié
Des barons du RHDP regrettent que Ouattara ait ‘’perdu la bénédiction de Bédié’’, selon un pro-Soro
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com