INTERNATIONAL

Le Burkina Faso, le Mali et le Niger ne veulent plus de l'armée française sur leurs territoires

Publié le 21 Novembre 2021
773 vues

La crise de confiance semble se généraliser entre la France et ses anciennes colonies qui la suspectent de collusion avec les groupes terroristes qui ne cessent de semer la désolation au sein des populations.

La crise de confiance semble se généraliser entre la France et ses anciennes colonies qui la suspectent de collusion avec les groupes terroristes qui ne cessent de semer la désolation au sein des populations.

L'on se souvient qu'au cours d'une interview accordée au journal "le Monde" le 8 octobre dernier , le premier ministre malien Choguel Maïga avait accusé la France d'avoir entraîné des groupes armés dans le Nord du Mali.

En effet selon lui , la rébellion qui était au départ confinée à Kidal, 9 ans après a fini par s'étendre à 80% du territoire malien.

Aujourd'hui, les nigériens également s'inquiètent de nombreuses attaques perpétrées par les terroristes malgré la présence des forces étrangères.

Face à cette situation incongrue , quatre des cinq principales organisations de travailleurs que sont : la CGSL ( la confédération générale des syndicats libres), la CTN (la confédération des travailleurs du Niger), l'USPT ( l'union syndicale et progressiste des travailleurs) et l'USTN (l'union des syndicats des travailleurs du Niger) exigent le départ sans condition des forces étrangères basées au Niger.

Visiblement les populations nigériennes s'apprêtent encore une fois de plus à entreprendre des manifestations demandant le départ des forces étrangères, ce qui suppose d'ores et déjà que le convoi logistique de l'armée française en provenance de la Côte d'Ivoire qui a subi un blocus à Kaya (Burkina Faso) ne pourra achever sa course au Niger.

Une situation qui se montre davantage compliquée pour les soldats français.


Publicité


Dernières minutes
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Football, mercato: L’ivoirien Hassane Kamara va signer à Nice
COVID-19/ côte d'ivoire : Enfin, une bonne nouvelle
Plusieurs chefs du commando de l'attaque de Kafolo interpellés
Convention du PDCI : Billon brise le rêve des anti-Bédié
Des barons du RHDP regrettent que Ouattara ait ‘’perdu la bénédiction de Bédié’’, selon un pro-Soro
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com