DOSSIER

Témoignage: "j'ai aidé ma femme à rentrer au trésor, je ne savais pas que je signais mon divorce"

Publié le 04 Janvier 2021
1491 vues

Enseignant dans un établissement de formation professionnelle, j'arrivais à faire face aux charges familiales.

Enseignant dans un établissement de formation professionnelle, j'arrivais à faire face aux charges familiales.

Mes enfants étaient dans les meilleures écoles de la ville où j'exerce.

Ma femme, celle qui m'a donné trois merveilleuses créatures, est secrétaire fonctionnaire dans la direction régionale de l'éducation nationale de la même ville où j'exerce.

Elle ne participait à aucune charge de la maison. Elle trouvait qu'elle n'était pas bien payée. Chaque mois, je lui donnais un peu d'argent pour ses propres besoins et ceux de ses parents.

Un soir, pendant que nous étions au lit, elle me dit: "chéri, tu dépenses beaucoup. J'aurai voulu bien t'aider, mais tu connais mon salaire, c'est pas suffisant. Je voudrais que tu m'aides à rentrer au trésor, et avec les primes que j'aurai, je pourai t'aider. On réalisera nos projets en souffrance."

Je trouvai sa proposition très bonne. Je l'aidai donc au prix de plusieurs billets de banque à acceder à une des grandes trésoreries d'Abidjan.

Finalement elle élit domicile dans la capitale économique ivoirienne. Je lui pris une maison trois pièces dont je payais le loyer.

Trois mois après, elle m'apprit qu'elle a reçu sa prime trimestrielle. Je lui conseillai d'ouvrir un compte afin d'y loger l'argent, le temps d'une concertation. Sur le champ, elle donna son accord.

Une heure après, elle va me rappeler au téléphone, pour me dire qu'elle avait déjà fait son programme.

Son argent était destiné à faire face à ses charges sur trois mois. Et comme c'est une première prime, elle a prévu une somme de 100.000 Fcfa pour me dire merci.

Je me rappelai cette phrase de mon père: " mon fils, si tu veux vivre en paix avec ta femme, il ne faut pas t'intéresser à son argent."

Elle fit comme elle l'avait décidé. Elle me fit un transfert d'argent de la somme promise. Finalement, elle mit tous nos projets au placard.

Trois ans que ma femme est à Abidjan, exerçant comme secrétaire au trésor. Pendant tout ce temps, on pouvait compter le nombre de fois où elle m'accepta dans son lit.

Au cours d'une visite inopinée, je la surpris avec un de ses collègues chez elle-même. Le choque émotionnel fut grand. Finalement, je fut hospitalisé dans une clinique privée de la place.

Un mois après cet incident, elle aura le courage de demander le divorce. Je lui accordai contre mon gré pour abréger mes souffrances.

En aidant ma femme afin d'accéder au trésor pour un mieux être, je ne savais pas que j'allais la perdre.


Publicité


Dernières minutes
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Roger Banchi se réjouit de la candidature de Bédié et nargue Ouattara
Football, mercato: L’ivoirien Hassane Kamara va signer à Nice
COVID-19/ côte d'ivoire : Enfin, une bonne nouvelle
Plusieurs chefs du commando de l'attaque de Kafolo interpellés
Convention du PDCI : Billon brise le rêve des anti-Bédié
Des barons du RHDP regrettent que Ouattara ait ‘’perdu la bénédiction de Bédié’’, selon un pro-Soro
Après son retrait du RHDP, le PDCI est devenu très attractif affirme le Secrétaire exécutif Maurice Guikahué, au “Fauteuil blanc“ du Nouveau Réveil
C’est à Charles Diby de dire s’il est PDCI ou pas. Allez donc lui poser la question (M. Guikahué)
Aujourd’hui, je suis allé saluer Gbagbo et je suis heureux de m’être réconcilié avec lui ( M. Guikahué)
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com