DOSSIER

Murielle Ahouré : « Voici comment le médecin de Usain Bolt m’a ramenée à la vie »

Publié le 17 Avril 2019
105 vues

Marraine des 3ème et 14ème championnats d’Afrique d’athlétisme des U18 et U20, qui se déroulent présentement à Abidjan, Murielle Ahouré, a profité de l’occasion pour faire certaines révélations sur sa carrière, notamment la grave blessure qu’elle a contractée en 2015 et pour laquelle certains lui prédisaient une fin de carrière précipitée.

Murielle Ahouré se souvient, comme si c’était hier, de la grave blessure qu’elle a contractée au genou gauche, en 2015. A la suite de cette blessure, des mauvaises langues n’ont pas hésité à prédire la fin de sa carrière.

Présente au Stade Félix Houphouët Boigny, le mardi 16 avril 2019, la reine des pistes est revenue sur cette période douloureuse qu’elle a traversée. Elle a dû confier son sort au médecin de Usain Bolt, le sprinteur jamaïcain le plus titré de l’histoire des Jeux Olympiques, avec 8 médailles d’or.

« En 2015, je me suis blessée. J’ai eu une blessure au genou qui m’a pris quasiment deux ans, avant de me remettre. C’était un problème très, très grave. », a-t-elle dit d’entrée de jeu, avant de rapporter ce que les gens prédisaient pour la suite de sa carrière : « Les gens m’avaient dit que ma carrière était finie.

Parce que la blessure était tellement grave, c’était au genou. Ils disent ah, c’est une fin de carrière. Si tu reviens, tu ne vas jamais revenir à ta vitesse. »

Ahouré qui se fixe désormais pour objectifs les championnats du monde d’athlétisme en octobre 2019 à Doha (Qatar) et les Jeux Olympiques 2020 à Tokyo au Japon raconte comment a elle souffert.

« Les entraînements, pour faire les 100m, il faut que tu puisses faire les 200m. Sur les virages, c’était le genou gauche, c’est le genou du virage. Ce qui faisait que je devrais rester sur la ligne droite.

Pour préparer un 100m ou bien quelque chose au-delà de 60m, il faut faire beaucoup de demi-fond, disons 200m, 300m, 400m. J’avais des problèmes pour faire le tour. Donc ce qui fait que j’étais coincée et je devais aller tout droit. Et c’est ce qui a fait qu’en 2015, 2016 et 2017, il y avait des hauts et des bas, mais j’étais patiente. »

En fin de compte, le médecin de Usain Bolt l’a sortie de la galère et l’a ramenée à la vie. « Pour me remettre, j’ai dû voir le médecin de Usain Bolt qui m’a traitée. C’est lui qui m’a ramenée même en vie. Le médecin de Usain Bolt a travaillé avec moi en Allemagne. Donc j’ai passé beaucoup de temps en Europe. Il m’a traitée, on a fait la réhabilitation et je suis revenue.»


Publicité


Dernières minutes
Etudiants et personnel médical défilent contre Bouteflika à Alger (AFP)
Christchurch : six corps de victimes rendus aux familles (police)
Nouvelle-Zélande: le tireur des mosquées doit subir la loi dans "toute sa rigueur" (Ardern)
Le groupe Etat islamique crie vengeance contre les Kurdes de Syrie
Pays-Bas: l'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht arrêté (police)
"Gilets jaunes": Griveaux prône le dialogue mais maintient le cap
Municipales 2018: Reprise du scrutin dans les localités de Bassam, Bingerville, Rubino et Booko (Cour suprême)
La star du Football brésilien Ronaldinho est arrivée à Abidjan
La CAF retire l`organisation de la CAN 2019 au Cameroun. (Officiel)
Le RHDP récuse les accusations du PDCI-RDA quant aux supposées fraudes durant les élections locales (Adjoumani Kobénan)
Côte d’Ivoire: pluie d’hommages après la mort d’Aboudramane Sangaré
Côte d’Ivoire : le personnel de santé invité à sursoir à sa grève annoncée
Dans le Missouri, le combat d'une sénatrice démocrate face aux sirènes trumpistes
Publicité
D'autres articles

Tous droits réservés www.rue80.com